Le KIGALIA AFRICANA, qu'est-ce ? Tout simplement un arbre aussi appelé "Arbre à Saucisses" ! Si, si vous avez bien lu...

Si vous passez devant lui et qu'une petite faim vous tenaille, vous allez décrocher une saucisse et vous la mettez dans la baguette de pain et il ne vous reste plus qu'à la savourer ...

Mais nonnnn, bien sûr, c'était juste une petite plaisanterie !

En tout cas, je suis sûre qu'il va vous plaire d'abord, par son originalité, et ensuite parce que vous l'utilisez dans vos cosmétiques !

Originaire du Sénégal, c'est un arbre impressionnant pouvant atteindre 15 m de haut. Il fait partie de la famille des Bignonaciées.

DSCN0126

Le tronc a une écorce brun clair et soutient une couronne dense, arrondie ou étalée. Lors de la saison sèche, il devient complètement glabre. Ses fleurs sont très belles, campanulées larges, rouge foncé. Elles sont suspendues sous le feuillage, à l'extrémité d'un long pédoncule qui peut atteindre  jusqu'à 3 m de long.

DSCN0120

DSCN0121

Ces inflorescences constituent une adaptation à la pollinisation par les chauves-souris. C'est la raison pour laquelle les fleurs au parfum désagréable s'ouvrent la nuit et sont déjà fanées au matin.

D'où vient donc son nom de saucissonier ? Tout simplement à cause de ses fruits bruns très caractéristiques en forme de saucissons. Ils peuvent atteindre 60 cm de long et peser jusqu'à 7 kgs. Ils sont suspendus à de longs pédoncules qui donnent un aspect curieux à l'arbre que, personnellement, j'aime beaucoup.

kigelia_saucissons_3

L'écorce est utilisée dans la pharmacopée africaine pour traiter les morsures de serpent, les maux d'estomac et les maux de dents.

La pulpe est utilisée traditionnellement par les femmes comme produit de beauté mais aussi pour traiter les abcès, les plaies et blessures. Elle entre aujourd'hui dans la confection de certains cosmétiques.

En cosmétologie, ce sont les actifs contenus dans le fruit qui ont fait la preuve de leur efficacité pour améliorer la fermeté et l'élasticité de la peau comme vous le savez déjà mes cosmétocopinautes !

Depuis toujours, la pulpe fraîche est prescrite en cataplasme pour traiter les rhumatismes et cuite, elle était utilisée pour favoriser le développement des seins. Elle contient des lipides (stérols) qui sont proches des hormones.

La pulpe peut également traiter les hémorroïdes, les ulcères et les rhumatismes. Les fruits carbonisés et pétris dans du beurre de karité (massages doux) sont utilisés pour le traitement des mammites.

Si elle est fermentée, elle est utilisée par la tribu des Massaïs pour fabriquer de la bière.

Les extraits d’écorces et/ou de racines ont des activités antiseptiques, hémostatiques. Elles sont aussi utilisées, contre les douleurs dentaires, le psoriasis et l’eczéma. Par voie buccale ils sont prescrits dans les colites, la constipation et la stérilité.

En Martinique, c'est un arbre qui est rare. On raconte que le poète Aimé Césaire y venait tous les ans récupérer ses fruits, afin de préparer une cure de jouvence.

C'est hier que nous sommes allés à sa recherche et que j'ai pris des photos. Malheureusement, ce n'est pas l'époque des fruits que j'attends impatiemment... Et vous savez pourquoi ? Devinez !  Pour en ramasser, écraser la pulpe, me la mettre sur le visage et retrouver mes 20 ans  ! Elle est pas belle la nature ?! ... Et l'espoir il est pas beau l'espoir ?....;) !